22/01/2014

Pile bêtavoltaïque: une pile atomique miniature !

Une pile basée sur l'énergie nucléaire, miniature...ça existe déjà (astronautique, médecine cardiaque...) oui, mais là leur principe repose sur la récupération de l'énergie dégagée par un élément radioactif.

La micro-batterie est mise au point par Jae Kwon et J. David Robertson. © 2009 University of Missouri

20799_microbatterie_missouri_01.jpg

 

27/01/2013

Quand la forme agit sur la matière !

Un titre étrange ?  Pour ceux que la géométrie fait peur, vous allez être surpris ! (aussi simple que la terre tourne !)

Vous avez tous déjà utilisé au moins une fois, des « camping-gaz » pour faire de la lumière dans votre tente.

 Vous savez, ces petites bouteilles bleu de gaz, avec une sorte de tissus qui enflamme spontanément le gaz dès qu’on ouvre le gaz.  Le petit morceau de toile brille ensuite tant que le gaz s’échappe. C’est une toile avec du fil de platine, et la réaction « chimique » de combustion est induite par « catalyse ».

Que s’est il passé ?  C’est de la géométrie !  A l’échelle atomique, la géométrie joue un rôle actif. Ce qui parait banale à notre échelle (m, cm, mm…) devient prépondérant pour les atomes (nanomètre…)

Ça  y est, le mot est lâché… « nano »: catalyse;chimie,hidrogene,eau

Dans le cas du fil de platine, il se trouve que la distance entre 2 atomes de platine est juste plus grand que celle de 2 atomes  du gaz, et là par un phénomène d’attraction presque bizarre,  les 2 atome de gaz vont se trouvé étiré vers les 2 atomes de platine. Cela suffit pour rendre le gaz suffisamment instable, qu’a la première occasion, au passage d’une molécule d’oxygène, il se libère du platine et brule l’oxygène.

C’est encore cette géométrie qui agit dans le micro-onde… En effet, qui dit micro-ondes, dit dimensions géométriques de l’ordre du « micron »(1000µ = 1mm) : les ondes micrométriques.

Et bien foncez sur vos cours de géométries, Pythagore et autre… à l’échelle atomique, comme pour la lampe à gaz, la forme et les dimensions sont primordiales.  Des scientifiques de l’université de Buffalo (USA) viennent de démontrer une fois de plus ce phénomène.  Ils ont fabriqué des cristaux de silicium de 10 nanomètre de diamètre, pleins de facettes, et la taille et les facette sont idéales pour l’eau. Quand une molécule d’eau entre en contacte avec un cristal, les 2 hydrogènes et l’oxygène se séparent spontanément. L’oxygène reste sur le cristal, mais l’hydrogène s’en va.

Les résultats publiés en ligne dans Nano Letters le 14 janvier 2013. Les scientifiques ont pu vérifier que l'hydrogène qu'ils ont fait était relativement pure en la testant avec succès dans une petite pile à combustible qui a alimenté un ventilateur.pile combustible.JPG
« Avec le développement, cette technologie pourrait former la base d'une batterie à l’eau pour générer de l'hydrogène sur demande », a déclaré le chercheur Paras Prasad, directeur exécutif de l'Institut UB pour Lasers, photonique et biophotonique (ILPB) et un SUNY professeur émérite dans les services d'UB de chimie, physique, génie électrique et de la médecine. "L'application la plus pratique serait que les sources d'énergie portables."

pile combustible.JPGUne énergie propre ?

Sans doute, à condition que la société l’intègre dans un projet d’éco-société, sans guerre et sans violence, sans quoi de telles découvertes , aussi bonnes soient elles, risquent de disparaitre dans l’armement sans solutionner notre futur !

19/07/2011

Vous n’avez pas encore des panneaux solaire ? alors lisez cela !

 

La biomoléculaire au service de l’énergie solaire !

L20110422165151-1.jpge MIT vient d’annoncer des panneaux solaire à base de nanotubes de carbone, titane et… dont la fabrication est confiée à un virus !

OUI, OUI, un virus !

Sur base de mécanismes empreintés à la vie,  ce virus (nommé M13) tricote les molécules et fabrique des nanotubes complexes, qui sont photosensibles !

Grace à ces NANO TRAVAILLEURS, (la cordelette pliée en huit) on va produire des panneau solaire plus facilement, bien plus efficaces !

Dans ce schéma, le virus M13 se compose d'un brin d'ADN (le chiffre-8 bobine sur la droite) attaché à un ensemble de protéines appelées peptides - protéines de l'enveloppe du virus (les formes tire-bouchon dans le centre) qui se fixent sur les nanotubes de carbone (cylindres gris) et les maintienent en place.

Un revêtement de dioxyde de titane (sphères jaunes) attachés à des molécules de colorant (sphères rose) entoure le faisceau. Plus des virus avec leurs revêtements sont dispersés à travers l'arrière-plan.
Image: Matt Klug, biomoléculaire groupe Matériaux

14/06/2011

Et si c'est en réalité, aussi simple que ça !

Distiler de l'eau sale pour obtenir de l'eau pure, indispensable à la vie !!!!

Dans les pays où cette eau pure manque, où le soleil attend tranquilement notre  sagacité et attitude !

Soleil + eau sale (ou eau salée , c'est aussi valable) + système-D = eau pure...

voici un projet simple, le même existe aussi en gros volume pour produire beaucoup d'eau désalée)

Une solution prometeuse !

28/01/2010

Recyclage impressionnant !

Voici des photos que j'ai reçut d'une réalisation au Brésil!
avec la récup. des déchets des plages et de la rue
Si si, ça vaut la peine

(Photos de Sebastiao Moia) et document W.S.I. 6.12.2009.

L'auteur, une femme pleine d'idée:

Waltraud Infeld

La recup:

La recup
La recup La Base
les murs La Base
les murs La maison
après peinture et après peinture,          regardez!

03/08/2007

pasteurisateur solaire (70° C au soleil)

Réchauffeur et pasteurisateur solaire fabriqué avec des matériaux recyclés...

j'ai trouvé ça aussi sur internet, un site interressant sur le sujet "bien utiliser le solaire avec peu de moyen"

...du carton, du papier d'aluminium tout type... chocolat... des bouteilles de plastique cassées et des canettes de boissons gazeuses vides ...

Placez la bouteille sur le réflecteur face au soleil.
Maintenez l'ombre de bouteille centrée dessus en arrière du panneau solaire.
Pour pasteuriser, l'eau doit être chauffée à 70° C pendant au moins 15 minutes.


Pasteurisateur Solaire 
(cliquez sur la photo pour aller sur le site...)

 

pasterisation

L'eau est dans la canette, dans la bouteille, le four est en carton...frogDivWHT

24/03/2007

La puissance du son ...

Savez-vous que bien calibré, le son produit des effets mécaniques incroyables...

Essayer de faire tomber à distance, des gobelets en plastic...

bien sur sans les toucher ...!

02:48 Publié dans Incroyable | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : son, force, vent, onde

20/03/2007

Quand l'éléctricité fait voler...

Cette fois, la science fiction est là !

on fait voler des avions en utilisant la propulsion électrique... la haute tension !

En effet, avec de la très haute tension, appliqué d'une certaine façon, un champs électrique de haute énergie se forme, et entraîne sans traînée dans l'air, un corps d'une certaine géométrie

voici un exemple que vous pouvez réaliser pour le vérifier vous même

regardez bien le fils supérieur, il reçoit un des pôles, parallèle à la feuille rectangulaire en dessous...qui elle reçoit l'autre pôle. Tension ici: 30.000 volt, alors attention en le manipulant !

Bien sur, cet "aile" formée ici , regroupée en triangle, est très légère et fragile, elle n'en soulève pas moins l'engin, que l'on doit maintenir au sol par ces bouts de fils pour ne pas qu'il monte trop haut !

aile volante 3
aile volante 2

sep

schema haute tension

02:18 Publié dans Incroyable | Lien permanent | Commentaires (0)

16/03/2007

Lorsque le son souffle le froid… et le chaud

Faire du froid en faisant du bruit ?
glaçon
L’idée peut paraître surprenante, elle n’est pourtant pas nouvelle. Car les liens entre température et son intéressent les scientifiques depuis bientôt deux siècles.
Avant même qu’ils ne s’emparent de la question, les verriers avaient depuis longtemps constaté que leurs vases se mettaient parfois à siffler lorsqu’ils les chauffaient pour les souffler…
Ils furent ainsi les premiers à observer qu’une différence de température peut provoquer un son.
Mais c’est le phénomène inverse, c’est-à-dire un son créant une différence de température, qui intéressa le français Simon Laplace en 1816 : en comprenant que le son modifiait la température de l’air lorsqu’il s’y propageait, le physicien pu corriger de quelques pourcents le calcul de la vitesse du son effectué avant lui par Newton.

Et il jeta sans le savoir, il y a presque deux cents ans, les premières bases de la future thermoacoustique.

Un gaz comprimé s’échauffe : gonfler son vélo avec une pompe à air qui devient brûlante au fur et à mesure de l’opération suffit à s’en convaincre. A l’inverse, un gaz qui se détend se refroidit.
Autrement dit, lorsque l’onde sonore comprime puis détend l’air sur son passage, ce dernier subit une variation de température.
Pour construire un réfrigérateur thermoacoustique, il suffit donc de confier à une onde sonore le rôle du piston, ce qu’elle fait en comprimant et détendant cycle après cycle les molécules du gaz.

15:34 Publié dans Incroyable | Lien permanent | Commentaires (3)

03/03/2007

La voiture à eau existe: reportage de 1998

Voici un reportage de 1998 qui est passé à Action&News (us)
Stanley MEYER fait la démonstration de sa voiture à eau !

Malheureusement, General motor a récupéré les plans et brevets de Stanley MEYER, et comme les marchés pétrolier rapportent beaucoup d'argent, cette voiture à "eau", n'est pas prêt de voir le jour.

Stanley MEYER est mort le 29 mars 1998 empoisonné à l’âge de 57 ans (peu de temps après ce reportage ?!!?)



03:48 Publié dans Incroyable | Lien permanent | Commentaires (0)