13/11/2016

La vie à la rescousse de nos pollutions ! Ici le plastique.

La vie ne nous abandonne pas, et même si on pollue, elle cherche à nous aider, avec une technologie rapide, qui peux surprendre... comprend elle l'urgence ?

la-bacterie-ideonella-sakaiensis-est-capable-de-degrader-le-plastique-pet_73757_w460.jpgUne nouvelle étude menée par des chercheurs japonais dévoile l’existence d’une nouvelle espèce de bactéries capables de décomposer le polytéréphtalate d’éthylène (PET), un type de plastique que l’on retrouve dans de nombreux objets du quotidien et donc de déchets. 

Trois-cents millions de tonnes, c'est la quantité de produits en plastique fabriqués chaque année dans le monde. Un chiffre qui ne manque pas d'inquiéter alors que la pollution au plastique gagne de plus en plus de terrain.

Les commentaires sont fermés.