19/07/2011

Vous n’avez pas encore des panneaux solaire ? alors lisez cela !

 

La biomoléculaire au service de l’énergie solaire !

L20110422165151-1.jpge MIT vient d’annoncer des panneaux solaire à base de nanotubes de carbone, titane et… dont la fabrication est confiée à un virus !

OUI, OUI, un virus !

Sur base de mécanismes empreintés à la vie,  ce virus (nommé M13) tricote les molécules et fabrique des nanotubes complexes, qui sont photosensibles !

Grace à ces NANO TRAVAILLEURS, (la cordelette pliée en huit) on va produire des panneau solaire plus facilement, bien plus efficaces !

Dans ce schéma, le virus M13 se compose d'un brin d'ADN (le chiffre-8 bobine sur la droite) attaché à un ensemble de protéines appelées peptides - protéines de l'enveloppe du virus (les formes tire-bouchon dans le centre) qui se fixent sur les nanotubes de carbone (cylindres gris) et les maintienent en place.

Un revêtement de dioxyde de titane (sphères jaunes) attachés à des molécules de colorant (sphères rose) entoure le faisceau. Plus des virus avec leurs revêtements sont dispersés à travers l'arrière-plan.
Image: Matt Klug, biomoléculaire groupe Matériaux

Les commentaires sont fermés.